12 févr. 2015

Une minute avec Virginie


Peux tu te présenter?
Je m'appelle Virginie, j'ai 34 ans et je suis à un tournant de ma vie. Je viens d'emménager en bord de Loire, entre Angers et Nantes, chez une amie après 5 ans à Paris et 5 ans à Rennes. Je suis multi-casquettes : artiste ou libraire ou photographe ou étudiante.
Dernièrement, j'ai commencé une fac de Philo option Sciences Humaines, à distance, en première année de Licence et je ne m'attendais pas à aimer autant les études! J'ai fait une licence d'anglais avant les beaux arts, et à cette époque la fac c'était plus une corvée. Là, c'est le kif! J'ai des cours passionnants sur des thématiques comme l'amitié ou la nature humaine, des cours d'anthropologie, de socio.Ca résonne pas mal avec ma pratique photo documentaire.
D'ailleurs, je suis en pleine remise en question de mon travail artistique depuis plusieurs années. Après quelques résidences et expositions après mes études, j'ai fait une "crise de foi" en photo. J'assumais mal la dualité éthique/esthétique : je travaillais avec des populations "en marge" (Roms, clandestins) sur des questions de représentations, stéréotypes, et j'avais l'impression que mon travail se servait d'eux plutôt qu'il ne les aidait. Je ne croyais plus en la puissance de réflexion que pouvait offrir la photo. En plus, l'idée c'était d'en vivre aussi. Donc, vendre des photos de gens dans la misère, c'est difficile à assumer. Aujourd'hui, je suis accueillie en résidence d'artiste à Angers dans un super atelier et je vais reprendre le travail mais cette fois en sculpture, à partir de matériaux pauvres comme les encombrants. J'aime l'idée de réhabiliter des choses qu'on a jetées parce qu'elles ne semblaient plus utiles, leur donner une nouvelle vie, qu'on pose sur elles un nouveau regard. Et j'écris aussi. On verra bien où tout ça me mènera.

Un film à recommander

"Timbuktu" d'Abderrahmane Sissako. Un magnifique film sur la montée des extrémismes religieux qui piétinent les poésies quotidiennes. Beau à pleurer. Je suis allée le voir au soir de l'attentat à Charlie Hebdo. J'étais à Paris, sous le choc, il fallait que je fasse un truc. Belle résonance.

Chat ou chien?
Ni l'un ni l'autre ou les deux. Je n'en ai jamais eu depuis mon enfance, seulement ceux de mes voisins ou collocs. Un chien ou un chat ça veut dire qu'on ne peut pas partir de chez soi pour un voyage du jour au lendemain, et ça m'embête un peu pour l'instant. On verra quand je serai prête à me poser.


La série que tu regardes en ce moment?

J'ai adoré "The Wire", la meilleure série du monde.Je l'ai regardée à fond cet été! C'était passionnant, une grande fresque de Baltimore dans les années 2000 sur fond de trafic de drogue et luttes de pouvoir. Fin, documenté, intelligent, les personnages sont riches, on les déteste autant qu'on les aime. A voir absolument.

Je regarde aussi "Girls" et "Masters of Sex". Avec "Masters of Sex", on voit les balbutiements du féminisme (juste avant la deuxième guerre mondiale aux USA, la naissance de la sexologie) comment à cette époque, les femmes n'avaient pas d'autre choix que d'élever leurs enfants et être secrétaires, au service des hommes. On en est loin mais pas tant finalement. Et "Girls", une jeune américaine qui veut devenir écrivain et qui cherche, dans tous les sens, l'amour, la carrière, l'épanouissement personnel, les grands choix de vie... Je me reconnais un peu dans ces deux séries par rapport au questionnement du rôle de la femme et de l'importance des amies, de l'amour et de la carrière. Comment concilier tout ça sans avoir l'impression de sacrifier l'un à l'autre? Et puis comment grandir en mettant ses rêves à l'épreuve de la réalité?

Un livre à recommander?
Virginia Woolf:" Une chambre à soi". Un essai sur la nécessité pour la femme d'avoir un espace à elle, ainsi qu'une rente pour être indépendante et créer. ça se passe au 19e et les femmes de cette époque n'ont pas vraiment l'occasion ni le temps d'écrire. 
Simone de Beauvoir," Le deuxième sexe". Toutes les femmes devraient l'avoir lu. C'est critiquable bien entendu, mais lire qu'une femme se pose la question de ce que c'est d'être femme était nouveau à l'époque. Tout ce qu'on accepte comme acquis chez les femmes n'est souvent qu'une construction sociale. Avant, seuls les hommes parlaient des femmes, leur offraient une image d'elle-même, à laquelle elles pouvaient s'identifier. Si on regarde bien autour de soi, avec la publicité notamment, on se demande si ce n'est pas toujours le cas. Alors comment s'affirmer en tant qu'individu femme sans tomber dans la répétition de codes machistes et avilissants? Et comment pécho avec tout ça? (Parce que oui, c'est important!)

Dernier achat mode?
En ce moment, c'est plutôt libérez la place! Je viens de déménager de mon minuscule studio parisien pour une maison en bord de Loire et je me suis rendue compte que j'avais beaucoup trop de choses. Donc, je vide mes armoires, mais ma colloc a eu la même idée, et donc, on re-remplit nos armoires respectives! Raté!

Junk food préférée?
Je suis complètement addict à la purée d'amandes. C'est un peu comme le beurre de cacahuètes niveau calories mais ma naturo me dit que c'est bon pour la santé. Alors, bim, à la petite cuillère, sans complexe!
Des personnes qui t'inspirent?
Mes amies: des jeunes femmes indépendantes, intelligentes, courageuses et généreuses. Et pas toujours d'accord avec moi.
Taryn Simon, une excellente photographe américaine qui m'a fait aimer la photo à nouveau. Un travail juste, beau, intelligent, indépendant et courageux.
Christiane Taubira, pour les mêmes raisons.
Dernier achat beauté?
Tiens, ça me fait penser que je viens juste de finir le parfum que j'adore "For her" de Narciso Rodriguez. C'était un cadeau de mes sœurs (message subliminal).  

Prochain voyage?
Ouhla! Le problème c'est que j'aime regarder les documentaires de voyage et qu'à chaque fois j'ai envie de prendre un billet. En ce moment ça varie entre la Nouvelle Zélande, l'Inde, la Mongolie ou l'Afrique Noire. Bref, je réfléchis, je fais mes comptes et je vous envoies une carte postale. 

Les petites choses qui te rendent heureuse?
Les moments privilégiés avec mes copines, les jolies rencontres, les projets qui donnent des étoiles dans les yeux, mais aussi courir en bord de Loire au petit matin c'est vraiment le pied.

Tu te vois où dans 10 ans?
J'ai déjà du mal à te dire où je serai dans deux mois, alors dix ans... Disons, tranquille dans un espace que je gérerai, une galerie, un gîte, un café, une librairie ou tout ça à la fois. En tous cas, un lieu d'accueil et d'écoute. Un truc cool et cosy. Et puis avec un mec et des enfants dans ma vie, ça pourrait être chouette.


 
 







































 



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire